Coups de cœur d’Islande

Par Ariane Adam-Poupart

Je suis toujours à la recherche de nouvelles destinations de voyage pour m’amuser en plein air. Cette année, j’ai fait la découverte d’un petit paradis : une île peuplée d’environ 340 000 habitants, aux paysages spectaculaires. J’ai eu la chance de vivre 8 jours de vacances en Islande à la mi-juin. Mon projet était bien simple : faire un trip de sportives sans trop me casser la tête et trouver le moyen d’apprécier les montagnes, les volcans, les geysers, les sources chaudes et les champs de lave, sans me ruiner. Pari réussi!

Les préparatifs ont été relativement rapides : ma belle-sœur et moi avons d’abord acheté nos billets d’avion sur WOW Air et loué une petite voiture. Armées de nos guides de voyages (Ulysse et Lonely Planet), nous nous sommes créé un petit itinéraire tout en rigolant de notre prononciation des noms de villes et villages islandais, tous difficiles à prononcer pour des non-initiées comme nous.

Nous avons donc planifié :

  • 3 jours dans le sud de l’île;
  • 3 autres dans le nord-est de l’île;
  • 1 dernière journée dans la capitale, Reykjavik.

Karine, la pro des voyages, a réussi à nous trouver des aubaines incroyables pour nous loger à Hella (sud), à Borganes et à Reykjavik. Il ne nous restait plus qu’à mettre nos runnings, nos manteaux d’hiver, nos tuques et nos collations dans nos bagages, et nous étions prêtes pour notre départ le 16 juin. Oui, oui, vous avez bien lu. Je parle en effet de manteaux et de tuques en plein mois de juin puisque les températures attendues oscillent entre 5 et 10 degrés, malgré le soleil de minuit.

Pour ce blogue, j’ai choisi de vous présenter trois de nos randonnées coups de cœur. Elles sont de diverses longueurs et de difficultés variables, et sont toutes accessibles gratuitement. J’espère pouvoir vous inspirer à aller vivre une expérience similaire dans ce magnifique pays.

Premier coup de cœur : Rando-course sur Laugavegurinn, entre Skogar et Fimmvorduhàls

Dans le sud-est de l’Islande, à environ une heure de Hella, nous nous sommes lancées dans une superbe randonnée de 26 km (aller-retour) et d’environ 900 m de dénivelé positif. Le sentier Laugavegurinn débute à Skogar, de façon spectaculaire, par une cascade majestueuse de 70 m (qui se nomme Skogafoss).

Le sentier se poursuit à travers des paysages montagneux et verdoyants, des rivières, des chutes et des canyons. L’ascension nous mène dans un environnement rocheux sans aucune verdure, pour culminer dans la neige, à quelques pas du glacier Eyjafjallajökull.

Cette randonnée nous donne accès à un charmant petit refuge, un endroit idéal pour prendre une pause. De cet endroit, nous pouvons poursuivre la randonnée jusqu’à Þórsmörk. Nous décidons toutefois de rebrousser chemin puisque nous manquons de temps pour pouvoir profiter d’un transport de retour vers notre voiture. Nous descendons vers Skogar, aux petits pas de course. Une belle descente de près de 1000 m de dénivelé, sur 13 km de sentier. Le bonheur!

Pour les marcheurs, les coureurs et les cyclistes, sachez qu’il est possible de poursuivre la randonnée après Þórsmörk, pour se rendre à Landmannalaugar (à une distance de 55 km), et que le tout peut se faire à pied et en vélo de montagne.

Deuxième coup de cœur : Randonnée en périphérie de Hveragerdi, vers la rivière Reykjadalsa

Hveragerdi est une ville entre Reykjavik et Hella, située dans une zone géothermique particulièrement active. Cette ville se repère de loin grâce aux fumées provenant des nombreuses sources d’eau chaude.

En périphérie de cette ville, nous trouvons une activité des plus intéressantes: une randonnée de 3 km permettant d’atteindre le bord de la rivière Reykjadalsa, un cours d’eau dont la température avoisine les 40 degrés (idéal pour la baignade lorsque l’air ambiant est à 10 degrés Celsius).

La balade pour s’y rendre est d’ailleurs assez exceptionnelle puisque le sentier traverse des champs rocheux parsemés d’herbes vertes et de mares d’eau bouillante. Certaines de ces mares sont calmes, d’autres sont carrément en ébullition ou produisent des jets de vapeur. C’est réellement très impressionnant.

Mais, en arrivant à la rivière, l’expérience est encore plus intéressante. Un petit trottoir en bois et de petites cabines très modestes ont été construits le long de la rivière afin de permettre aux visiteurs de s’y baigner. De façon surprenante, il est possible de choisir la température de l’eau à laquelle nous souhaitons nous baigner puisque cette rivière est à la jonction d’un courant bouillant et d’un autre frais, ce qui a comme effet que la température de l’eau augmente au fur et à mesure que nous remontons le cours d’eau. C’est un site exceptionnel et magique.

Troisième coup de cœur : Randonnée sur les sentiers de Glymur

Entre Borganes et Rekjiavik, nous découvrons une autre randonnée impressionnante d’environ 7 km aller-retour. Cette dernière, qui longe la cascade Glymur, nous permet d’admirer la 2e plus haute cascade de l’Islande, qui fait près de 200 m de hauteur.

La randonnée commence par un beau petit sentier qui traverse des champs de lupins et qui passe ensuite en plein milieu d’une grotte. Par la suite, la marche devient un peu plus sportive. Il faut d’abord traverser une rivière à l’aide d’un tronc d’arbre et d’une corde de métal. Cette expérience nécessite d’ailleurs quelques instants de réflexion pour trouver la meilleure technique pour rester bien au sec. Ensuite, ce sont nos capacités de grimpeuses qui sont mises à l’épreuve puisque le sentier nous fait gravir une montagne de 300 m. L’ascension en vaut la peine, car le trajet nous offre des points de vue de 360 degrés, qui nous permettent d’admirer la cascade et les paysages environnants à couper le souffle. Cette randonnée, moins populaire que les autres que j’ai mentionnées à cause de sa difficulté technique, mérite amplement le détour.

Vous l’aurez compris, je vous recommande de visiter l’Islande.  Et, bien que l’on entende souvent dire que l’Islande est une destination coûteuse, je peux vous assurer que les possibilités de faire du plein air à petits prix sont nombreuses. D’ailleurs, je termine ce blogue avec quelques photos pour vous faire rêver un peu…

Coups de cœur d’Islande
4 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Ariane Adam-Poupart

Pendant son doctorat en santé publique, Ariane a choisi la course sur sentier pour s’évader. Puis, elle a pris part à une première compétition de course longue distance en 2013. Cet événement a marqué le début d’une grande passion. Depuis, elle s’est lancé une tonne de défis de course, au Québec et ailleurs. Quand elle n’est pas en train de courir, Ariane cherche de nouvelles destinations de voyage pour aller découvrir le monde et planifie des activités de plein air dans de nouvelles contrées. Les Alpes en Suisse et Big Island à Hawaii font partie de ses coups de cœur.
Author Image

Derniers articles de Ariane Adam-Poupart (Tous les articles)