La maladie de Lyme en quelques questions

Ariane Adam-Poupart Ph.D. Santé Publique

Le beau temps est de retour et les sentiers sont enfin praticables pour aller s’amuser dans les bois! Pour ma part, j’ai retrouvé mes souliers de trail et je redécouvre le bonheur de courir dans une nature qui s’éveille tranquillement!

Comme chaque année, je profite de mon blogue pour vous informer sur la maladie de Lyme. Eh oui, les tiques sont déjà présentes dans certaines régions du Québec et il faut dès maintenant se protéger lors de nos activités de plein air!

Alors, vous trouverez dans ce blogue quelques questions-réponses sur la maladie de Lyme et des liens utiles pour en apprendre davantage.

Aussi, je vous propose trois capsules vidéo réalisées au Québec qui présentent en quelques minutes la maladie, la prévention des piqûres de tiques et les actions à poser si vous avez été piqué.

Bonne écoute, bonne lecture et surtout bon printemps!

QU’EST-CE QUE LA MALADIE DE LYME?

La maladie de Lyme est une infection qui est causée par une bactérie (Borrelia burgdorferi) et qui peut être transmise par une piqûre de tique (Ixodes scapularis) infectée. Cette maladie est en progression au Québec depuis les dernières années.

De 2004 à 2010, moins de 14 cas ont été déclarés au Québec annuellement. En 2017, 327 cas ont été déclarés dont 248 ont acquis leur infection au Québec, essentiellement dans les régions de l’Estrie et de la Montérégie.

Pour plus d’informations sur les cas de maladie de Lyme déclarés au Québec en 2017, veuillez consulter la page web du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Quels sont les principaux symptômes?

Les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqûre de la tique infectée.

Rougeur sur la peau à l’endroit de la piqûre

Le symptôme le plus courant est une rougeur sur la peau à l’endroit de la piqûre, que l’on nomme érythème migrant. Il s’agit d’une rougeur qui s’étend rapidement pour atteindre plus de cinq centimètres de diamètre. Il faut savoir que l’érythème migrant associé à la maladie de Lyme persiste plus de 3 jours alors qu’une simple réaction d’hypersensibilité à la piqûre de tique disparaît généralement en moins de 48 heures.

Pour voir des photos d’érythème migrant, consultez cette documentation.

Photo : Karl Forest Bérard

Autres symptômes

D’autres symptômes peuvent accompagner cette rougeur comme la fièvre, la fatigue, les maux de tête, les raideurs à la nuque et les douleurs musculaires et articulaires.

La maladie de Lyme peut aussi causer des problèmes aux articulations, des problèmes cardiaques et des problèmes neurologiques si elle n’est pas traitée.

Pour plus d’information sur les symptômes de la maladie de Lyme, vous pouvez consulter le site web du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

OÙ SONT LES RISQUES AU QUÉBEC?

Au Québec, la présence de populations de tiques Ixodes scapularis établies et infectées par le Borrelia burgdorferi, ont été documentées particulièrement dans les zones suivantes :

  • le nord et l’ouest de l’Estrie ;
  • une grande partie de la Montérégie ;
  • le sud-ouest de la région de la Mauricie-et-Centre-du-Québec ;
  • le sud-ouest de l’Outaouais.

Par contre, les données de surveillance laissent croire que des tiques Ixodes scapularis sont présentes dans plusieurs autres régions au Québec.

Par ailleurs, on estime que moins de 20 % des tiques sont infectées par la bactérie Borrelia burgdorferi dans la plupart des zones à risque au Québec.

Pour obtenir plus d’information sur les risques, vous pouvez consulter la carte de risque d’acquisition de la maladie de Lyme publiée par l’Institut national de santé publique du Québec.

COMMENT SE PROTÉGER LORS DE VOS ACTIVITÉS DE PLEIN AIR?

La meilleure façon de se protéger est d’éviter d’entrer en contact avec les tiques.

Les tiques ne sautent pas, mais elles peuvent s’agripper à vous ou à votre animal de compagnie lors de vos promenades dans les forêts, les boisés et les herbes hautes.

Avant et pendant votre activité sportive dans les bois 

Vous devez tenter de limiter les contacts directs avec les tiques, par exemple

  • en portant des vêtements qui couvrent la peau ainsi que des souliers fermés,
  • en appliquant du chasse-moustiques contenant du DEET (de 20 à 30 %) ou de l’icaridine (20 %) tout en respectant les consignes du fabricant.

Après votre activité sportive

Voici les principales actions à poser

  • Examiner minutieusement tout votre corps
  • Examiner le corps des enfants
  • Examiner les animaux de compagnie
  • Retirer les tiques visibles le plus rapidement possible
  • Prendre une douche ou un bain
  • Changer de vêtements
  • Laver les vêtements ou les placer dans la sécheuse à température élevée pendant au moins 6 minutes

Pour plus d’information sur les mesures de protection et de prévention, vous pouvez consulter le site web du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

QUOI FAIRE SI VOUS AVEZ ÉTÉ PIQUÉ PAR UNE TIQUE?

Si vous trouvez une tique accrochée sur vous, il est souhaitable de la retirer rapidement. En effet, le risque de contracter la maladie est faible si une tique infectée reste accrochée sur vous moins de 24 heures, mais il augmente de manière importante après 48 heures.

Comment retirer une tique en cas de piqûre?

Étapes à suivre

Source : site web du MSSS 2017

  • Utilisez une pince fine, comme une pince à sourcils. Ne pas utiliser vos doigts ou vos ongles, ni de la gelée de pétrole, de l’alcool à friction, du vernis à ongles ou tout autre produit pour retirer la tique.
  • Saisissez la tique à l’aide d’une pince en étant le plus près possible de la peau. Il est important de ne pas presser l’abdomen de la tique, car la bactérie responsable de la maladie de Lyme se tient au niveau de l’abdomen et une pression pourrait augmenter le risque de transmission.
  • Tirez la tique doucement, mais fermement, et de façon continue, sans la tourner ou l’écraser. Si la tête de la tique reste implantée dans la peau, vous pourrez ensuite la retirer délicatement avec la pince. Cette partie ne peut plus transmettre la maladie.
Source : MSSS
  • Placez la tique retirée de la peau dans un contenant qui ferme de façon étanche, comme un contenant à pilules vide.
  • Après avoir enlevé la tique, nettoyez votre peau avec de l’eau et du savon, et lavez-vous bien les mains.
  • Notez la date et le lieu où vous étiez lorsque vous avez été piqué, ainsi que l’endroit de votre corps où vous avez remarqué la piqûre afin d’en informer le médecin si une consultation est nécessaire.
  • Si vous présentez un ou plusieurs des symptômes de la maladie de Lyme dans les 3 à 30 jours après avoir été piqué (ex : symptômes d’allure grippale comme la fièvre, des courbatures et de la fatigue, ou une rougeur à la peau qui s’agrandit à plus de 5 cm), appelez Info-Santé 811 ou consultez un médecin. Apportez votre tique avec vous.

Si vous avez été piqué par une tique dans certains secteurs des régions de l’Estrie, de la Montérégie ou de l’Outaouais, un traitement préventif par antibiotiques pourrait vous être prescrit dans certaines situations.

La liste complète des secteurs géographiques où un traitement préventif pourrait être recommandé peut être consultée sur le site du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Pour savoir s’il est préférable de consulter un professionnel de la santé, contactez Info-Santé 811.

Photo : Karl Forest Bérard

Si vous avez été piqué par une tique ailleurs au Québec, un traitement préventif par antibiotiques n’est généralement pas recommandé. Vous devez toutefois surveiller l’apparition de symptômes. Si des symptômes apparaissent, communiquez avec Info-Santé 811 ou consultez un médecin.

Plus d’informations :

La maladie de Lyme en quelques questions
4 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Ariane Adam-Poupart

Pendant son doctorat en santé publique, Ariane a choisi la course sur sentier pour s’évader. Puis, elle a pris part à une première compétition de course longue distance en 2013. Cet événement a marqué le début d’une grande passion. Depuis, elle s’est lancé une tonne de défis de course, au Québec et ailleurs. Quand elle n’est pas en train de courir, Ariane cherche de nouvelles destinations de voyage pour aller découvrir le monde et planifie des activités de plein air dans de nouvelles contrées. Les Alpes en Suisse et Big Island à Hawaii font partie de ses coups de cœur.