Cinq parcours pour les amateurs de gravel bike

Toujours à la recherche de votre prochain défi à relever sur votre gravel bike ou vélo toute-route? On vous propose cinq circuits d’une longueur de 50 kilomètres à près de 200 kilomètres. Allez, enfourchez votre bolide et découvrez ces routes moins connues. Plaisir garanti!

Richmond à Lévis (80 à 90 % non asphalté)

En empruntant la piste cyclable du parc linéaire de Lotbinière (en se rapprochant de Lévis), ce trajet de 142 km vous étonnera avec ses longs tronçons de pistes de gravier fin et de poussière de roche qui s’éloignent à l’horizon. La piste devient asphaltée en arrivant aux abords d’une municipalité, mais elle retrouve son côté plus rustique et naturel lorsqu’on plonge à nouveau dans les terres agricoles et les boisés. Vous traverserez les municipalités de Danville, Warwick, Victoriaville, Princeville, Plessisville, Lyster, Dosquet, et Saint-Agapit avant de vous rendre à Lévis. S’il vous reste encore du jus de mollet dans votre réserve, le Vieux-Port de Québec est seulement à 20 km de la fin du parcours, pour ceux qui souhaitent continuer.

Le Parc du Corridor aérobique et les Sentiers des Orphelins (98 % non asphalté)

Entièrement non asphalté, ce trajet dynamique part du début du Parc du Corridor aérobique à Morin Heights pour aller longer plusieurs cours d’eau avant de bifurquer dans les Sentiers des Orphelins qui vous mèneront jusqu’au Lac-des-Seize-Ȋles. Une fois rendu à la municipalité du Lac-des-Seize-Ȋles, un magasin général se trouve à seulement 100 mètres à l’ouest du point marquant la mi-chemin du parcours. Il faudra alors tout refaire en sens inverse pour retourner au point de départ au début du Corridor aérobique à Morin Heights.

Montréal-Ottawa (40 % asphalté / 60 % non asphalté)

En partant de Montréal pour se rendre à Ottawa, vous devrez tout d’abord vous rendre à Rigaud sur un mélange de pistes cyclables et de chemins partagées avec les voitures. À partir de Rigaud, vous emprunterez une ancienne voie ferrée désaffectée, transformée en piste multiusage au nom de Russell-Prescott Trail. Les véhicules motorisés ne sont pas permis sur la piste en saison estivale. Seuls les vélos, les coureurs, et les marcheurs sont permis sur la piste. Si vous roulez en fin de saison (fin septembre, début octobre), c’est très normal de rouler plusieurs dizaines de kilomètres sans croiser une seule personne. Des vaches, par contre, vous en verrez quelques unes. Mais préparez vous, car les premiers 15 à 18 kilomètres de piste à partir de Rigaud sont truffés de grosse pierres. Dans cette section, ce sera les plus gros pneus qui gagnent. Après ce petit défi, la piste se transforme en poussière de roche qui se roule agréablement même avec un vélo de route chaussée de pneus 700 x 25, mais comme vous l’aviez deviné, se sera encore plus intéressant avec vos pneus larges.

La Jambarbière (90 % non asphalté)

En partant de Grenville, on roule 5 km sur un chemin asphalté pour aller prendre le chemin de gravier Scotch qui monte presque sans arrêt jusqu’au dépanneur de Kilmar au kilomètre 23. Après, c’est une série de montées et de descentes alternantes pour se rendre jusqu’au resto Chez Jean-Bette pour une poutine, un burger ou des croquettes de poulet. On roule le long de la Rivière Rouge sur plusieurs dizaines de kilomètres, la traversant deux fois en empruntant deux superbes pont en acier. Pour les moins ambitieux, le parcours peut être scindé en deux au chemin de Harrington. De cette manière, la boucle du sud fait un peu moins de 50 kilomètres, une distance idéale pour ceux qui veulent rouler deux ou trois heures.

Grand tour du Lac Brome (53 % non asphalté / 47 % asphalté)

Des chemins de gravier ondulants font partie de la première moitié plutôt exigeante de ce parcours. Une fois rendu à 53 kilomètres de distance du départ, la deuxième moitié se fera surtout sur des chemins asphaltés en pente négative qui vous mèneront jusqu’au point de départ en faisant le demi-tour du Lac Brome.

 

Cinq parcours pour les amateurs de gravel bike
1 vote