10 arguments pour être actif et le demeurer!

Les beaux jours sont à nos portes. Voici venue une toute nouvelle saison propice à la pratique d’activités aérobiques soutenues tel le vélo, la randonnée pédestre et la course sur sentier. L’exercice, c’est bon, même très bon pour le cœur! Mais quelles sont les vertus et l’efficacité de l’exercice pour prévenir les maladies cardio-vasculaires? Les données scientifiques s’accumulent et voici 10 observations présentées en rafale prouvant hors de tout doute les nombreux bienfaits de l’exercice sur le cœur et les vaisseaux.

L’exercice physique augmente la longévité de 8 à 10 ans.

La pratique régulière d’une activité physique aérobique d’intensité modérée à raison de 30 minutes trois jours semaine aurait l’effet d’une fontaine de Jouvence. Bonne nouvelle, il n’est jamais trop tard pour débuter. En effet, ceux qui adoptent ces saines habitudes à l’âge de 55 ans et plus en bénéficieraient tout autant.

L’exercice diminue la mortalité et la morbidité cardiovasculaires d’environ 45 %

Qui plus est, les bénéfices sont généralisés. En effet, l’exercice diminuerait de façon significative autant les infarctus du myocarde (la crise cardiaque), les accidents vasculaires cérébraux et la mort subite. Aucune médication cardiovasculaire n’a autant d’impact que l’exercice!

L’activité physique diminue d’environ 15 % le risque de développer certains cancers

Les cancers comme ceux de la prostate, du côlon, du poumon et du sein seraient les plus sensibles aux effets bénéfiques de l’exercice physique. Qui plus est, la pratique régulière de l’activité physique ralentirait la progression du cancer de la prostate lorsque celui-ci est présent. Les mécanismes sont multiples, mais inclurait : amélioration de la microcirculation, diminution du cortisol, amélioration de la flore intestinale couplée à une amélioration générale des habitudes de vie.

L’exercice diminue de près de 50 % le risque d’apparition du diabète

L’activité physique brûle des calories et diminue le sucre. Il améliore aussi l’efficacité de l’insuline. En fin de compte, il est au moins aussi puissant qu’une médication contre le diabète.

L’exercice a un puissant effet antidépresseur

Il existe des données probantes concernant le rôle de l’exercice dans la prévention et le traitement des dépressions. Pourquoi? Les effets sont multiples, mais ceux-ci incluent l’amélioration de l’estime de soi, l’augmentation de l’énergie vitale ainsi que des niveaux de l’hormone du plaisir, la dopamine.

L’activité physique prévient l’ostéoporose

L’apparition de cette condition est souvent insidieuse avec l’âge. L’exercice et surtout les types d’exercice qui nécessitent une mise en charge comme la randonnée pédestre améliorent la qualité de l’os et ainsi contribuent à augmenter la résistance des os aux fractures.

L’exercice améliore la santé sexuelle

L’activité physique pratiquée de façon régulière améliore la microcirculation, l’estime de soi, l’énergie vitale, la capacité de détente de même que la fonction mentale (cognitive). Tout ceci est bon pour la santé sexuelle.

L’exercice contribue à prévenir les chutes et les blessures

L’exercice améliore la coordination, la stabilité et la force des muscles du tronc et de ceinture pelvienne. C’est une arme efficace contre les chutes et leurs conséquences néfastes pour la santé générale et cardiovasculaire.

L’exercice régulier contribue à faire régresser la maladie des artères du cœur

L’exercice régulier couplé à une technique de gestion du stress et une diète végétarienne et/ou méditerranéenne a été démontré efficace pour faire régresser l’étroitesses des vaisseaux cardiaques (coronaires).

L’exercice augmente la résistance au stress psychosocial et contribue à diminuer la mort subite

La pratique régulière de l’activité physique augmente la capacité de relaxation, améliore le sommeil et diminue les hormones reliées au stress (adrénaline, cortisol, etc.). L’exercice est donc une arme efficace contre les arythmies cardiaques malignes et la mort subite.

Le seuil d’exercice nécessaire à l’obtention de ces multiples bienfaits reste encore largement inconnu. Par ailleurs, il est possiblement plus bas que l’on pense. Toutefois, des bénéfices majeurs sont observés avec aussi peu que trois séances hebdomadaires de 30 minutes d’exercice cardiovasculaire vigoureux. Quand on pense qu’on passe en moyenne plus de 10 heures par semaine à regarder la télévision et à consulter l’internet… En terminant, n’oubliez pas que les bénéfices de l’exercice sur la santé cardio-vasculaire seront multipliés avec l’adoption de saines habitudes de vie comme une diète santé, le maintien d’un poids idéal et l’adoption d’une technique de gestion du stress.

Bon début de saison!

10 arguments pour être actif et le demeurer!
5 votes
The following two tabs change content below.
Author Image

Dr Michel White

Professeur titulaire de médecine et clinicien-chercheur à l’Institut de Cardiologie de Montréal, le docteur White s’intéresse aux divers aspects de la santé cardiovasculaire et de la physiologie de l’exercice. Il est aussi un amateur de plein air et un grand aventurier. C’est d’ailleurs lui qui a accompagné, pour la première fois de l’Histoire, un greffé cardiaque dans une ascension en haute altitude, au Mont-Blanc. Sans compter qu’il a aussi skié sur les deux pôles avec des patients greffés du cœur. De manière plus personnelle, le docteur White participe à des courses de longue distance, prend part au marathon canadien de ski de fond annuellement et pratique le vélo de façon régulière.
Author Image

Derniers articles de Dr Michel White (Tous les articles)

Partager ce billet de blogue